La partie II traite toujours de l’abandon, mais cette fois-ci, de lieux et d’industries de l’arrière-pays de la Baie-des-Chaleurs. La prise de vue s’est faite en mai 2011, un parcours de 800 kilomètres entre Shigawake et Nouvelle. À travers des paysages d’anciennes colonies et de villages longeant la Baie, ce sont des images d’écoles, d’usines, de machineries et d’autres objets délaissés aux couleurs post-apocalyptiques qui témoignent des restes d’une industrie forestière et de leurs impacts sur une population aujourd’hui presqu’inexistante. ​​​​​​​
Vidéoclip de Tire le Coyote Inspiré du projet Gaspésie human less
Haut